Vieux Tango

 

Le poète qui offrit le vers au gotán. (Irene Amuchastegui)
Un portègne convaincu et converti à la poésie lunfardesque (Cátulo Castillo)

 

Viejo tango

Baile macho, debute y milonguero,
danza procaz, maleva y pretenciosa,
que llevás en el giro arrabalero
la cadencia de origen candombero
como una cinta vieja y asquerosa.

Pasión de grelas de abolengo bajo,
de quien sos, en la bronca de la vida,
un berretín con sensación de tajo,
cuando un corte las quiebra como un gajo
o les embroya el cuore una corrida.

Chimento rantifuso y porteñero
que trabajás el corazón de paco;
piropa taita, dentrador, mañero,
que vas de balancín y cadenero
rumbiando para el lao del lado flaco.

El que te baile bien debe ser púa,
manyado entre la merza de los guapos,
haber hecho un jotraba de ganzúa
y tener la sensación de la cafúa
al atávico influjo de los trapos.

Carlos de la Púa

Vieux tango

Danse mâle, parfaite et de milonga,
Danse indécente, mauvaise et prétentieuse,
Qui transfère dans le tour faubourien
La cadence de l'origine candombe
Comme un ruban vieux et dégoûtant.

Passion de filles au casier bien rempli,
dont tu es, dans le chaos de la vie,
Un désir avec une sensation de balafre,
Quand un corte les brise comme une branche
Ou qu'une corridita leur embrouille le cœur.

Baratin flemmard y portégnard,
Qui travailles le cœur à coup de fric ;
Caïd dragueur, sympa, ingénieux,
Qui joue au porte-flingue et au maquereau
Marchant vers le coin du côté chéri.

Celui qui te danse bien doit être une fine lame,
Reconnu parmi les bandes de voyous,
Avoir fait bosser un rossignol
Et connaître la sensation de la tôle
À l'influx atavique des robes.

Traduction Michel Balmont

Agenda

Cours  & Pratique
Atelier & Stage
Concert   Milonga  Festival 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
11
12
13
14
15
16
18
19
20
21
22
23
25
26
27
28
29
30

Recherche dans le site

Free Joomla templates by L.THEME